CCSP

Questionnaire d’auto-évaluation de la sécurité Cloud

Le CAIQ (Consensus Assessments Initiative Questionnaire) s’aligne sur les spécifications de la CCM. Ce questionnaire permet d’aider les organisations à conduire leurs autoévaluations pour tester leur conformité vis-à-vis de la matrice de mesures CCM. Il est développé pour la certification STAR, niveau 1 de la Cloud Security Alliance. STAR 2 requiert des audits indépendants et STAR 3 des audits continus. Les fournisseurs de services Cloud certifiés STAR sont répertoriés dans le registre de la CSA. La connaissance du CAIQ fait partie du programme des certifications individuelles CCSK et CCSP.

SABSA pour les architectes sécurité : acteurs plutôt que censeurs

La plupart des groupes vivent au quotidien des transformations digitales structurantes. L’objectif est de développer le business avec des outils performants et sécurisés, de le faire vite, avec agilité et en maitrisant les coûts. Il faut créer de la valeur et la protéger. La sécurité doit évidemment accompagner cette transformation, sans la freiner mais avec des garanties que les risques sont traités et sous contrôle. On a de plus en plus besoin de professionnels de la sécurité qui participent activement aux phases de conception et de développement afin d’intégrer la sécurité de manière continue aux différents projets. Le travail des architectes sécurité est facilité si un cadre méthodologie est défini et adapté aux besoins et au contexte business de l’entité. Cet article examine comment utiliser le référentiel SABSA pour mettre en place ce cadre et faciliter le travail des architectes sécurité au sein des programmes de transformation (migrations vers des plateformes Cloud publics et privés, agilité dans les cycles de développement logiciel, initiatives « big data », test des technologies blockchain, utilisation des containers, développement d’API pour automatiser l’orchestration…).

Sécurité des API

La sécurisation des API (interfaces) constitue un challenge important pour les équipes de développement. Dans les environnements Cloud, par construction fortement automatisés, le manque de sécurité des API est considéré comme une des principales menaces. OWASP publie son « top ten » des dix vulnérabilités de développement des API les plus critiques. Ce référentiel facilite la prise en compte de la sécurité dans le cycle de développement décrit dans les normes ISO 27034.

Sécurité des applications : la norme ISO 27034

La norme ISO 27034 fournit un cadre et des bonnes pratiques pour intégrer la sécurité dans le cycle de développement et d’acquisition des applications.Cette norme fait partie du programme des certifications CISSP, domaine 8, et CCSP. La sécurité des applications est influencée par le contexte métier de l’entité, ses exigences légales et réglementaires et son environnement technique. Le bénéfice de ce cadre est d’apporter la démonstration que la sécurité est intégrée tout au long du cycle de développement. Cette norme fait le lien avec d’autres référentiels comme l’ISO 29193 (conception sécurisée des systèmes), l’ISO 21827 (Systems Security Engineering – Capability Maturity Model), l’ISO 27001(certification d’un système de management de la sécurité de l’information), l’ISO 27005 (gestion des risques de sécurité de l’information). Ce référentiel complète les principes de conception sécurisée (critères communs et ISO 19249). Cette norme complète d'autrs référentiels, utiles pour sécuriser son cycle de développement, voir par exemple les référentiels SAFECode et SSDFet le modèle BSIMM.

Sécurité du Cloud : la certification CCSK

Plusieurs certifications individuelles permettent aux professionnels de la sécurité de démontrer leurs compétences et leur expérience dans le domaine du Cloud. Certaines sont spécifiques à un environnement, par exemple pour le Cloud public « AWS Certified Security Specialist » ou « Azure Security Engineer Associate ». Les certifications individuelles généralistes sur la sécurité du Cloud les plus reconnues sont le CCSP, proposée par l’ISC2 et la Cloud Security Alliance) et la certification CCSK (Certificate of Cloud Security Knowledge) de la même CSA. Le CCSK est sans doute un bon début pour tout professionnel qui souhaite passer une certification en sécurité du Cloud.

Sécurité du Cloud : se préparer aux certifications CCSK et CCSP

L’utilisation des services de Cloud (IaaS, PaaS et SaaS) est en plein essor aussi bien dans les grands groupes que dans les petites organisations. Agilité, automatisation et efficacité amènent beaucoup de souplesse pour aligner l’informatique aux besoins des métiers. Les professionnels de la sécurité doivent s’adapter pour protéger ces environnements qu’ils soient publics ou privés. Deux grands axes de montée en compétence se dégagent. Le premier consiste à acquérir les concepts et réflexes clés : ce sont les objectifs des certifications CCSP et CCSK. La deuxième possibilité est de se concentrer sur une solution en passant les certifications proposées par les grands acteurs du marché en particulier américains (AWS, Microsoft Azure, Google). Cet article donne quelques conseils pour préparer et réussir les certifications CCSKet CSSP.